taboul__marin1

Avec ce billet j'inaugure une nouvelle catégorie de plats: les petits repas faciles, à manger vite fait ou à emporter au bureau pour un lunch malin. Je suis en ce moment pleine de bonnes résolutions de printemps, dont celle de mieux m'organiser pour me préparer petits plats ou tartines gourmandes en guise de dîner de midi. Non seulement le coût est bien moindre que si je devais acheter tous les jours sandwich ou salade bio, mais de plus je peux varier à l'infini, je sais exactement ce que j'y ai mis, et j'évite les emballages polluants. Tout bénéfice donc! Chez Ninnie et Annelénor en virtuel, chez Mitsu en vrai, j'ai goûté récemment à de petits couscous ou taboulés variés, agrémentés de fruits frais ou secs, légumes colorés, herbes parfumées... Ce qui a éveillé mon envie d'en cuisiner à mon tour. Leur format "plat unique" est bien pratique pour un dîner à emporter, sans compter qu'ils se mangent froids et se déclinent à volonté en fonction du contenu du frigo. Ils gagnent également à être préparés à l'avance afin que les saveurs se mêlent bien. Nous tenons donc le candidat idéal pour mon prochain repas au bureau. Reste à choisir les ingrédients... Une envie de saumon fumé donne le ton; j'avais pensé y joindre des bouquets de brocoli, un peu de roquette peut-être, lorsque j'ai repéré sur l'étal de mon marchand de fruits et légumes le partenaire parfait du poisson pour un taboulé tendance marine. Voyez-vous ces tronçons verts? Ce ne sont pas des tiges de persil, ni des haricots (en tout cas pas ce que nous appelons communément haricots) mais de la salicorne, également connue sous les noms de haricot de mer, perce-pierre*, corne salée, cornichon de mer ou criste-marine*. Encore un aliment peu connu, n'est-ce pas Elo? La salicorne n'est pas une algue, mais une plante qui pousse sur le littoral car elle est halophile (traduisez: elle aime les terrains salés). Elle est sans feuilles, faite de tiges gorgées d'un suc assez salé. On la trouve souvent en bocaux, conservée au vinaigre, mais elle se déguste également fraîche, crue ou blanchie. Voilà pour la petite leçon de botanique!

taboul__marin_2

Pour ce qui est des céréales, la base du taboulé, j'ai dû mal calculer la quantité d'eau à ajouter à mon couscous complet, car croyant le découvrir cuit à point je me suis retrouvée devant un magma collant et gluant (non, cela n'arrive pas qu'aux autres...). Je ne m'avoue pas vaincue pour si peu et je saisis l'occasion de tester un achat récent conseillé par Aude et Mitsu: un mélange de 4 céréales (épeautre, quinoa, riz sauvage et riz rouge) de la marque Danival. Elles sont précuites, pas de danger donc de ce côté-là. Et cela rendra mon taboulé encore plus original. Après quelques minutes de découpage, tronçonnage, hachage, grillage grillade et touillage, mon repas à emporter était fin prêt! Et après dégustation, le verdict est sans appel: l'association des goûts (saumon, menthe, aneth, raisins secs, tomates séchées, pignons...) est surprenante, fraîche, et m'a beaucoup plu. En ce qui me concerne, les salades préparées du commerce n'ont qu'à aller se rhabiller! Finalement, le seul désavantage, c'est que j'ai dû salir un bol exprès pour la photo, parce que ma boîte à lunch en plastique, il y a plus joli! Ah, l'amour de l'art...

taboul__marin3

Ingrédients: pour 2 personnes
1 paquet de 250 g de 4 céréales précuites Danival
100 g de saumon fumé
100 g de salicorne fraîche
50 g de raisins secs
20 g de pignons et graines de courges
2 tomates séchées à l'huile
un trait de citron
1 c.s. d'huile d'olive
1 c.c. de vinaigre de cidre
aneth
quelques feuilles de menthe
poivre
Il n'est pas nécessaire de saler car le saumon fumé et la salicorne apportent suffisamment de sel

Préparation:
Couper le saumon, la salicorne, les tomates séchées et la menthe en petits morceaux. Faire griller à sec dans une poêle les pignons et les graines de courge. Mettre les céréales dans un plat, ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger. Réserver au frais jusqu'au moment de déguster.

Rectification: Lilo, de Cuisine Campagne, a eu la gentillesse de me signaler une inexactitude dans mon billet: contrairement à ce que j'avais écrit, le perce-pierre (ou criste-marine) et la salicorne sont deux plantes différentes.  Pour plus d'informations, voir ici, et ici pour une recette.